tête

Content

Au 18ème siècle, la dénomination « En Bellevue » figurait sur un ancien moulin situé à l’intersection des routes actuelles de Lausanne et des Mollies. Cette appellation a été retenue lors de la création de la commune en 1855.
Loin des recherches étymologiques et historiques, l’origine du nom de Bellevue repose également sur la situation exceptionnelle de son territoire : le lac et ses voiliers, le Môle et le Salève en arrière-plan, et en fond de toile, la majesté du Mont-Blanc.

Au fil du temps
Les rivages, ainsi que la proximité du trafic commercial lacustre, ont toujours attiré l’homme et l’industrie sur cette région de la rive droite. Des vestiges de l’âge de bronze et de l’époque romaine ont notamment été découverts sur son territoire. En 1340, un château est bâti sur le nant du Vengeron et soumis à la juridiction des comtes de Savoie. Les seigneurs des lieux, les Tavel, ont donné leurs armoiries à Bellevue en 1924 : d’or à trois aiglettes de sable, armées, becquées et lampassées de gueule. Les terres au-delà du lac étaient rattachées au Pays de Gex, et plus particulièrement au baron de la Bâtie-Beauregard. Au 18ème siècle, la nature argileuse du sol a favorisé la création de trois tuileries et d’une poterie.

En 1816, cette région est intégrée au nouveau canton de Genève. Essor immédiat qui verra alors la campagne belleviste se transformer en zone résidentielle, les terres agricoles céder du terrain au profit des grandes propriétés, des liaisons nouvelles s'établir avec le chemin de fer, le bateau à vapeur, puis le tram. En 1855, la Commune de Bellevue naît officiellement de sa séparation avec Collex-Bossy. Au 20ème siècle, en parallèle du développement de l’aéroport international de Genève et de l’autoroute de contournement, les autorités communales s’impliquent pour développer la commune de manière attrayante. Bellevue dispose ainsi d’un réseau piétonnier de qualité, d’une offre culturelle et sociale abondante mais aussi d’un riche patrimoine vert. Aujourd’hui, la croissance de la commune se poursuit tout en assurant un cadre de vie agréable à ses habitants.

Publications sur Bellevue
Plusieurs ouvrages retracent l’histoire de Bellevue.

  • Fatio Guillaume (de l’origine à 1945) et Bouvier Georges (de 1945 à nos jours), Bellevue Commune genevoise, Editions Slatkine, Genève, 1997.
    Ce livre, dans sa version réactualisée et corrigée 50 ans après sa première parution, présente divers aspects de l'histoire communale. En vente à la réception de la mairie pour CHF 30.-.
     
  • Bouvier Georges, Bellevue en histoires, Editions Slatkine, Genève, 2010.
    Ce livre revient sur les histoires qui ont marqué Bellevue par le biais de témoignages de son auteur, d'élèves et d'habitants de la commune. Il marque la transition d'un système exécutif composé d'un maire et de deux adjoints à une commune de plus de 3'000 habitants à la tête de laquelle on retrouve un Conseil administratif. En vente à la réception de la mairie pour CHF 39.-.
     
  • Bouvier Georges, Bellevue 1855-2005, Mémoire des lieux, Editions Commune de Bellevue, Bellevue, 2005.
    Rédigé à l’occasion du 150ème anniversaire de la Commune de Bellevue, cet ouvrage revient sur l’histoire de certains lieux en invitant le lecteur à une promenade. En vente à la réception de la mairie pour CHF 30.-.
     

Le site Internet www.notrehistoire.ch consacre aussi plusieurs de ses pages à l’histoire communale. 

Tour historique de la commune
En 2016, une vingtaine de panneaux « Saviez-vous qu’ici… » ont été installés à des endroits clés et retracent un événement ou une anecdote historique. Une belle invitation à une promenade ludique et instructive. L’emplacement des panneaux est répertorié dans le document téléchargeable en bas de page.

 

 

 

Documents

Nom
PANNEAUX_HISTORIQUES.pdf Téléchargement 0 PANNEAUX_HISTORIQUES.pdf